Photographe français né à Paris en 1964.

À 14 ans, il lui est offert son premier appareil photo, un Canon AE1, il découvre la photographie avec enthousiasme et exaltation. Se heurtant au refus catégorique
de ses parents pour intégrer une école de photographie, il est contraint de suivre une orientation bien différente ! Diplôme en poche de menuisier, il quitte le giron familial
et effectue à 18 ans son service militaire sur la base aérienne 118 «Colonel Rozanoff», en France. 
 
Bien décidé à ne pas continuer dans la filière bois, et toujours passionné par une certaine vision créative, il s’oriente sur les conseils d’un ami dans les arts graphiques.
Il commence quelques mois plus tard sa vie professionnelle de graphiste en intégrant une société de presse écrite à Paris. Sans relâche, il continue par passion,
ses prises de vues noir et blanc dans sa vie quotidienne. Quelques années plus tard, en 1991, il poursuit sa carrière, toujours à Paris, dans une agence de publicité, 
comme graphiste, puis directeur artistique. Il continue sa quête photographique en l’intégrant régulièrement dans ses créations graphiques. 
 
Après trente ans de travail dans le monde des médias, il se consacre à la photographie en autodidacte. Depuis quelques années, il développe une vision personnelle
de la photographie documentaire. Souvent nimbées d’une atmosphère crépusculaire, il inscrit ses images dans une approche directe et sensible. Il laisse une place
importante à l’inattendu, aux instants ordinaires, mais montre une exigence de regard et une écriture d’auteur caractérisée. Passionné par les récits de voyages,
il écrit aussi ses textes qui corroborent à chacun des univers photographiques créés. Généralement, les sujets s’imposent à lui quand il voyage, son inspiration peut être
déclenchée par une rencontre, un lieu ou une météo défavorable qu’il apprécie particulièrement.
 
En 2015, il entame un projet au long cours en Amérique du Nord, un essai photographique intitulé “1534” consacré à la découverte du Canada par l’explorateur français
Jacques Cartier. Il privilégie le noir et blanc au format 24x36 pour donner à ce travail documentaire et contemporain toute sa dimension originelle mais le photographe a été
malheureusement interrompu par la pandémie du Covid-19 et de ses restrictions de circulation. Le photographe pense reprendre son reportage en 2023 afin de prolonger
son travail le long du fleuve Saint-Laurent et sur l’île de Terre-Neuve.
 
Ses images ont été exposées au Canada et en France, il a été publié dans plusieurs magazines numériques : l’Œil de la Photographie, Inspired Eyes et Eyes Photo Magazine.

Il est aujourd'hui membre de Divergence Images, plateforme indépendante de photographes free lance.