Chuchotements

Une atmosphère crépusculaire s’invite au hasard du voyage, instants ordinaires et sensibles s’accrochent dans l’éternité du fragile. Dans un temps distendu,
un fort chuchotement apparait de son propre néant, c’est une poésie en vers qui guide nos pas dans une expressivité vulnérable. Angoisse devant le gouffre,
c’est l’omniprésence d’une chute incontrôlable de la plume dans le noir profond d’une bouteille d’encre de Chine. Un monde permissif se réinvente dans la clarté
vespérale, l’abandon extatique est inévitable, rechercher la toponymie du lieu n’a plus aucun sens. Houppelande de laine pour couvrir ce corps blême de détresse,
il ne sera jamais question d’atteindre une sensation d’acédie pour le monde énigmatique de la nuit.
  • Chuchotements 001
  • Chuchotements 002
  • Chuchotements 003
  • Chuchotements 004
  • Chuchotements 005
  • Chuchotements 006
  • Chuchotements 007
  • Chuchotements 008
  • Chuchotements 009
  • Chuchotements 010
  • Chuchotements 011
  • Chuchotements 012
  • Chuchotements 013
  • Chuchotements 014
  • Chuchotements 015
  • Chuchotements 016
  • Chuchotements 017
  • Chuchotements 018
  • Chuchotements 019
  • Chuchotements 020
  • Chuchotements 021
  • Chuchotements 022
  • Chuchotements 023
  • Chuchotements 024
  • Chuchotements 025