Double Deckers, 2019

Le photographe à posé son regard sur les utilisateurs du réseau de bus londonien composé d’environ 400 lignes et plus de 15 000 arrêts. C'est assurément
un labyrinthe de possibilités de transport où il est impératif de bien connaitre sa ville. Le photographe a multiplié les rotations sur différents tracés du centre ville
afin d'immortaliser cette atmosphère “so british”. Pour le tarif, il est beaucoup plus intéressant que le “black cab” réservé aux plus aisés. Le flux varie suivant
la circulation et la ligne choisie, quant à la fréquentation, 900 000 passagers environ se déplacent matin et soir avec ce mode de transport. Pour les londoniens,
le bus à impériale reste le moyen le plus simple quand vous ne supportez pas les liaisons souterraines du métro. Montez au premier étage de ces bus devient
un vrai régal pour les yeux, alors l’observation de la vie londonienne devient foisonnante. Ce mode de transport est le plus populaire avec le métro, gage de garder
le contact avec les habitants de cette grande métropole.