Copenhagen above the waves. Copenhague, Danemark. Octobre 2021.

Pour la première fois, le photographe s’est rendu sur la côte orientale des l’îles de Seeland et d’Amager, plus précisément à Copenhague. Il a photographié
exclusivement en monochrome cette ville en théorie submersible à l’horizon 2080 d’après les climatologues. Mais c’est sans compter sur la détermination
et l’innovation du peuple danois qui a repensé depuis quelques années son aménagement urbain. Son appétence en matière environnementale
est connue depuis longtemps : recyclage, énergies renouvelables, neutralité carbone, pistes cyclables, etc.

Mais un autre défi majeur s’est imposé aux Danois : sauver leur capitale de la montée des eaux ! Quelques quartiers se sont agrandis par la création
de surfaces sur la mer en accumulant des remblais de constructions ou en forant des emprises au sol sur des terres submergées tout en se garantissant
une marge de sécurité de quelques mètres au-dessus du niveau de la mer. Le chantier le plus important a été de repenser les espaces et bâtiments existants
du centre-ville afin de faciliter le drainage de la pluie ; précipitation toujours plus importante et récurrente. En adoptant une absorption optimisée dans les sols,
avec de nouveaux dallages, les eaux de pluies sont dorénavant dirigées vers les milieux naturels en parallèle de solutions déjà approuvées comme les bassins
de rétention et stockage, les toitures végétalisées, les jardins et les espaces verts urbains.


Dans cette série, ses photographies rassemblent une succession d’images documentaires très diverses de Copenhague où, on l’a bien compris, les enjeux
climatiques sont bien au cœur des préoccupations des Danois. La volonté de mettre en place des solutions et des ouvrages intelligents ont vu le jour depuis
quelques années, de quoi, pour les Copenhaguois, regarder l’avenir avec un certain optimisme.